Paris vu par Patrick Allais

ParisNews rencontre Patrick Allais, responsable des ventes du Domaine de Chantilly, qui nous parle de l’actualité du château et nous confie ses adresses gourmandes.

Portrait de Patrick Allais, Paris vu par

 A l'occasion du 400e anniversaire de la naissance du célèbre jardinier Le Nôtre et de l'ouverture du nouveau musée du Cheval, ParisNews rencontre rencontre Patrick Allais, directeur des ventes du Domaine de Chantilly qui nous vante les mérites de cette destination multi facettes.

Depuis combien de temps travaillez-vous au château de Chantilly, et quelles y sont vos fonctions et activits ?

P. A. : J’ai rejoint le château de Chantilly en novembre 2007, 18 mois après la création de la Fondation pour la Sauvegarde et le Développement du Domaine de Chantilly qui regroupe le Château de Chantilly et ses jardins, les Grandes Écuries et depuis septembre 2012 un tout nouvel hôtel « L’Auberge du Jeu de paume ». Je suis en charge avec une équipe de la clientèle des groupes adultes nationaux et des groupes internationaux sur les segments loisirs et affaires. Nous avons également la gestion du célèbre hippodrome de Chantilly en dehors des 40 jours annuels de courses, Chantilly restant avant tout la capitale du cheval de course et son plus grand centre d’entrainement en Europe.

Quelle est l’actualité du château ? On parle notamment beaucoup du site à l’occasion du 400e anniversaire de la naissance de Le Nôtre mais également du nouveau musée du Cheval…

P. A. : En effet, l’année 2013 est une année riche en événements ! Nous célébrons l’anniversaire du plus célèbre jardinier français, André Le Nôtre, dont Chantilly reste l’une des plus belles réalisations. Nos jardins à la française ont d’ailleurs été restaurés à l’identique en 2009 avec un scrupuleux respect des jardins originaux, dont les animations hydrauliques qui restent fidèles au projet initial… Une exposition est également ouverte aux visiteurs dans la salle du Jeu de paume avec des plans et autres tableaux originaux qui montrent les jardins de Chantilly il y a 400 ans, dont des dessins de jeux de plein air, ancêtres du parc d’attraction de notre époque ! Nous avons également inauguré lors du dernier Prix de Diane Longines le nouveau musée du Cheval. Les objets, répartis sur 15 salles contiguës, abordent plusieurs thématiques : l’évolution du cheval et les races de chevaux dans le monde, les progrès techniques des équipements du cheval, le rôle du cheval par rapport au pouvoir, à la guerre et à la chasse. Le sport et les jeux équestres, et en particulier les courses qui font la renommée de Chantilly depuis 1834, sont également représentés dans trois espaces. Enfin une grande salle est consacrée au cheval dans l’art, avec des oeuvres d’artistes universels tels Dürer, Rubens, Poussin, ou Géricault, pour ne citer que ceux-là.

Loin de l’image du château sans âme et sans âge, le domaine de Chantilly propose tout au long de l’année une multitude d’animations et de spectacles. Pouvez-vous nous dévoiler une partie de la programmation ?

P. A. : Le Domaine de Chantilly offre de nombreuses animations et événements tout au long de l’année pour le plaisir de nos visiteurs demandeurs d’expériences et d’émotions ! Chantilly se conjugue à toutes les saisons, en concert sous le superbe dôme des Grandes Écuries du XVIIIe siècle qui accueille les plus grands artistes de musique classique de renommée internationale, des spectacles de chevaux toute l’année et en décembre pour le très attendu show de Noël mêlant dressage, histoire, superbes costumes…. avec notre équipe de cavalières, des événements grand public, le triathlon des châteaux pour les sportifs fin août. Les Grands Prix sur l’hippodrome dont les incontournables Jockey Club et Prix de Diane Longines au mois de juin, (et même le Grand Prix de l’Arc de Triomphe en 2015 !) sans oublier les tournages de films, des rallyes, etc. Il se passe toujours quelque chose à Chantilly !

Qui sont vos visiteurs ? Des Parisiens, des Franciliens ou plutôt des touristes étrangers qui souhaitent prolonger leur découverte de la capitale ?

P. A. : Sur une fréquentation globale proche des 500 000 visiteurs annuels, nous accueillons environ 30 % de clients groupes adultes, enfants et événements d’entreprise, soit environ 350 000 clients individuels. La clientèle francilienne est évidement en tête, suivie de la clientèle nord-picarde, les deux gros bassins émetteurs qui entourent le Domaine. Au niveau de la clientèle étrangère qui représente plus de 40 % de la clientèle des groupes, les Russes et pays russophones sont en pôle position, suivis des Indiens, Allemands, Brésiliens, Japonais et Belges. En 2013, la clientèle chinoise rentrera dans le Top 5 des pays émetteurs avec une très forte percée, l’Asie du Sud-Est avec notamment la Thaïlande est en forte croissance. Notre proximité de Paris et l’aéroport Paris – Charles-de-Gaulle ainsi que notre position géographique sur l’axe autoroutier des tours d’Europe (Amsterdam – Bruxelles – Paris) font de Chantilly un site à découvrir de toute urgence ! Nous accueillons donc avec fierté des first timers qui en visitant Chantilly découvrent un concentré de Versailles et du Louvre dans un même lieu avec des conditions de visite très favorables ! Les touristes doivent sortir de Paris pour découvrir les grands châteaux, que ce soit Versailles, Vaux le Vicomte ou les Châteaux de la Loire…

Y a-t-il un moment de l’année plus propice à la visite ?

P. A. : Chaque saison a ses charmes… même si le printemps propose de superbes paysages, la nature reprenant ses droits. Une petite brume automnale sur les douves et les bassins des parterres Le Nôtre sans oublier les couleurs des feuillages des grands arbres dans le parc s nt également propice à l’évasion ! En hiver, les paysages de neige de ces dernières années sont enchanteurs et c’est à l’intérieur des Grandes Écuries (chauffées pour le spectacle), que tout se passe !

Depuis quelques années, on assiste à la mise en place d’une véritable offre touristique incluant hôtels, restaurants, est-ce à dire que Chantilly devient une destination à part entière ?

P. A. : Oui en effet, l’ouverture de notre hôtel « L’Auberge du Jeu de paume » a complété une offre existante de superbes établissements de charme, grande capacité pour certains, avec des infrastructures de tout premier ordre en matière de congrès et séminaires. L’après-travail est également un atout majeur : la visite du Domaine, les soirées de gala, les activités incentives comme les compétitions de bateau-dragon et d’aviron sur le Grand Canal sont quelques exemples d’animations. Les équipes de sport jouant au Stade de France aiment également se réunir à Chantilly ou le terme « mise au vert » reprend son véritable sens ! Un nouvel établissement 4* avec plus de 200 chambres, l’un des plus grands spas d’Europe et centre d’exposition couvert pour le lancement de nouveaux véhicules ouvrira ses portes courant 2014 : que d’excellentes nouvelles pour nos visiteurs…. et notre fréquentation !

Pour des visiteurs séjournant à Paris, est-il commode de se déplacer en transport en commun pour venir jusqu’à Chantilly ou bien des agences réceptives proposent-elles cette visite ?

P. A. : Depuis Paris, le plus confortable est de rejoindre Chantilly en train depuis la gare du Nord en une vingtaine de minutes pour les trains directs. Le RER D dessert également la gare de Chantilly mais avec davantage d’arrêts, une fois à Chantilly, nos visiteurs pourront s’offrir une balade d’une quinzaine de minutes à travers le centre ville de Chantilly classé ville d’Art et d’Histoire, ou prendre une navette gratuite « DUC » jusqu‘au Château et aux Grandes Écuries. Des agences réceptives proposent également la destination Chantilly au départ de Paris et une navette dessert depuis cette année le Domaine de Chantilly tous les week-ends depuis la Porte Maillot et l’aéroport Paris – Charles-de-Gaulle.

Quelles sont vos adresses fétiches ou du moins celles que vous recommanderiez les yeux fermés ?

P. A. : Pour les gastronomes, nous avons deux restaurants étoilés Michelin à proximité avec La Table du Connétable (restaurant de l’Auberge du Jeu de paume) et le Carmontelle (restaurant de l’hôtel Dolce), le restaurant du Château pour se plonger dans l’époque de Vatel et de nombreux restaurants dans le centre ville comme Histoire 2 et La Prego à des tarifs très raisonnables et une cuisine de qualité.

Pour l’anecdote, pourriez-vous nous indiquer où déguster la meilleure crème Chantilly qui est sans nul doute l’atout charme de la ville…

P. A. : Deux adresses pour une recette unique, à déguster sans modération : dans les Cuisines de Vatel au restaurant du Château de Chantilly et au restaurant du Hameau, dans le cadre idyllique des jardins anglochinois avec un pain d’épice maison ou une assiette de fruits rouges sucrés par le soleil !

Dernière question subsidiaire concernant la capitale : s’il vous fallait choisir un site parisien à privilégier, auquel penseriez-vous ?

P. A. : Difficile de répondre tant l’offre parisienne est riche et de qualité ! Pour sortir des incontournables, je choisis le Musée des Arts Forains dans le quartier de Bercy, l’histoire d’un art et de son créateur passionné.

Domaine de Chantilly

7 rue du Connétable, Chantilly

Tel +33 (0) 3 44 27 31 67

www.domainedechantilly.com

Navettes Paris – Chantilly et aéroport Paris – Charles-de-Gaulle – Chantilly

Tel +33 (0) 1 49 46 29 00

www.keolistravelservices.com

Auberge du jeu de Paume

4 rue du Connétable, Chantilly

Tel +33 (0) 3 44 65 50 00

www.aubergedujeudepaumechantilly.fr

Restaurant Carmontelle

Hôtel Dolce Chantilly

Tel +33 (0) 3 44 58 47 57

www.dolcechantilly.fr

Restaurant Histoire 2

28 avenue du Maréchal Joffre, Chantilly

Tel +33 (0) 3 44 21 79 68

Restaurant La Prego

75 rue du Connétable, Chantilly

Tel +33 (0) 3 44 53 25 11

www.laprego.fr

Musée des Arts forains

Pavillons de Bercy

53 avenue des Terroirs de France, Paris 12e

Tel +33 (0) 1 43 40 16 15

www.arts-forains.com