Le Tourisme à Paris - Chiffres clés 2011 (édition 2012)

En 2011, la fréquentation touristique parisienne a atteint des niveaux record, avec 36,9 millions de nuitées hôtelières, soit une augmentation de 3,1 % par rapport à 2010. Elle a ainsi dépassé pour la première fois le cap des 36 millions de nuitées. Quant au taux d’occupation des hôtels parisiens, il a frôlé le seuil des 80 % en atteignant 79,5 %, soit +2,3 points par rapport à 2010. | Publié le 25 March 2017

Chiffres clés 2011 © OTCP



En 2011, la fréquentation touristique parisienne a atteint des niveaux record, avec 36,9 millions de nuitées hôtelières, soit une augmentation de 3,1 % par rapport à 2010. Elle a ainsi dépassé pour la première fois le cap des 36 millions de nuitées. Quant au taux d’occupation des hôtels parisiens, il a frôlé le seuil des 80 % en atteignant 79,5 %, soit +2,3 points par rapport à 2010.

Ces bons résultats témoignent de la forte attractivité de la capitale, dans un environnement touristique en pleine évolution et un contexte marqué par la crise économique mondiale.

Cette 10e édition du Tourisme à Paris – Chiffres clés adapte son contenu afin de mieux décrypter les nouvelles tendances qui structurent aujourd’hui le tourisme parisien. Un chapitre est consacré aux hébergements touristiques non-hôteliers, parmi lesquels figurent les résidences de tourisme, les hébergements pour jeunes ou encore l’hôtellerie de plein air. En effet, avec l’augmentation des courts séjours urbains, un nombre croissant de touristes choisit des modes d’hébergement originaux, tels que les chambres d’hôtes ou les meublés de tourisme. Une place plus large est accordée à la description des clientèles touristiques de la capitale, quantitativement et qualitativement. La fréquentation, les motivations et les activités des nouveaux pays émetteurs se trouvent ainsi détaillées : leur affluence croissante a été l’une des composantes du succès du tourisme parisien en 2011, tout comme la fidélité grandissante du public français pour la ville Lumière. À ces nouvelles approches s’ajoutent naturellement les principales données concernant le tourisme d’affaires et les sites culturels à Paris, autres segments qui ont contribué à la fréquentation record de Paris en 2011. Enfin, cette édition s’attache à transcrire autant que possible les résultats touristiques de la Petite Couronne, afin de prendre la mesure des enjeux du Grand Paris.