Le Tourisme à Paris - Chiffres clés 2012 (édition 2013)

En 2012, le maintien du taux d'occupation hôtelier à son plus haut niveau (79,6 %) avec un record du nombre d'arrivées hôtelières parisiennes (15,7 millions, soit +0,2 % par rapport à 2011). La diversification des provenances et des demandes des visiteurs a soutenu la croissance touristique de la capitale. | Publié le 24 March 2017

Chiffres clés 2012 © OTCP



Année après année depuis 2002, « Le tourisme à Paris, chiffres clés » décrit et analyse la croissance touristique à Paris et en petite couronne. Cette 11ème édition ne déroge pas à la règle. Elle a été pensée en tant qu’outil complet, indispensable à tout décideur exerçant son activité dans le champ touristique.

En fournissant un bilan détaillé sur l’activité de l’année 2012, cette publication met en lumière les spécificités de la capitale, non seulement au niveau régional, mais aussi à l’échelle européenne et mondiale. Ainsi, pour expliquer le maintien du taux d’occupation hôtelier à son plus haut niveau (79,6 %) et le record du nombre d’arrivées (15,7 millions soit +0,2 % par rapport à 2011), il faut se pencher sur le « mix » clientèle » : la diversification des provenances et des demandes des visiteurs à Paris, conjuguée au renforcement permanent de son attractivité, expliquent la croissance touristique de la capitale. Pourtant, en 2012, le climat économique européen n’autorisait pas à tabler sur de nouveaux records de fréquentation à Paris. Le marché français, en croissance depuis 15 ans, a certes enregistré des baisses, mais ces dernières ont été compensées par une croissance forte en provenance de pays aux niveaux économiques bien différents : Etats-Unis, Royaume-Uni, Suisse, Chine, Russie, Australie ou encore Japon.