2011 : nouveau record de fréquentation pour les sites culturels parisiens

Communiqué de presse | Publié le 30 novembre 2012

Le Grand Palais, Paris © OTCP - David Lefranc
Le Grand Palais, Paris © OTCP - David Lefranc
La visite de musées et monuments constitue la première motivation de séjour à Paris (à 65 %)*. Avec 72,6 millions de visiteurs, la fréquentation des 64 sites culturels parisiens ayant participé à l’enquête annuelle menée par l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris affiche une progression de +2,5 %. Parmi les sites de renommée internationale le Louvre ou la tour Eiffel ont battu leurs propres records avec une hausse de fréquentation de +5,6 %. Cette attractivité ne profite pas qu’aux « incontournables » : les sites accueillant moins de 500 000 visiteurs par an ont vu eux aussi leur fréquentation progresser de + 9,5 %.  Les  100  expositions temporaires recensées au sein de 39 sites ont accueilli plus de 10,6 millions de visiteurs. C’est l’exposition « Matisse, Cézanne, Picasso, l’aventure des Stein » au Grand Palais qui arrive en tête de ce palmarès avec 515 000 visiteurs. Quant à la fréquentation culturelle étrangère, elle recoupe peu ou prou la fréquentation hôtelière. Les Américains et les Britanniques arrivent en tête mais les visiteurs Brésiliens, Russes et Chinois entrent aussi dans les palmarès des grands musées. 

13 monuments ont accueilli plus d’un million de visiteurs chacun


Les musées et monuments parisiens, à travers la naissance de nouveaux espaces, la réouverture de lieux emblématiques et la capacité des sites existants à faire évoluer leur offre, confirment année après année leur dynamisme et leur attractivité. La fréquentation additionnée des 13 sites les plus visités représente 82,5 % de la fréquentation totale des 64 sites étudiés. En tête du palmarès on retrouve toujours Notre-Dame de Paris (13,6 millions de visiteurs estimés), la basilique du Sacré-Cœur (10,5 millions de visiteurs estimés) et le musée du Louvre (8,9 millions de visiteurs). Ce dernier, tout comme la tour Eiffel (7,1 millions) et le Centre Pompidou (3,6 millions) a battu ses propres records de fréquentation en 2011. C’est d’ailleurs le Centre Pompidou qui, avec +15,4 % de visiteurs supplémentaires, enregistre la plus forte progression des 13 sites les plus fréquentés. Signe du goût de plus en plus prononcé des parisiens et des touristes pour la diversité de cette offre culturelle parisienne, les plus petites structures enregistrent les meilleures progressions de fréquentation en 2011. Ainsi le musée Bourdelle a doublé son nombre de visites (+103 %, soit 118 982 visiteurs) grâce au succès de l’exposition « Madame Grès la couture à l’œuvre ». Le dynamisme de fréquentation de musées aussi divers que La Cité de la musique (246 400 visiteurs, +73 %), le musée en Herbe (65 200 visiteurs, +67 %), le musée Jacquemart-André (497 000 visiteurs, +51 %) ou encore la Cinémathèque française (518 000 visiteurs, +35 %) démontre que l’offre parisienne est suffisamment vaste pour attirer des publics de plus en plus avertis et aux affinités multiples.*Enquête sur les activités et les dépenses des touristes européens à Paris réalisée par MKG Qualiting, en juin et juillet 2008, pour l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris.

Un succès très largement dû aux expositions temporaires

 Soulignant les liens très étroits entre fréquentation culturelle et programmation évènementielle, en 2011, la plupart de ces sites doivent leur succès aux expositions temporaires. Comme chaque année ces dernières jouent un rôle déterminant pour expliquer les variations de fréquentation d’un site d’une année sur l’autre. En 2011, une programmation particulièrement attrayante est venue stimuler la fréquentation des sites parisiens : plus de 10,6 millions d’entrées ont été comptabilisées pour les 100 manifestations recensées par l’Office. 9 d’entre elles ont même reçu plus de 250 000 participants chacune. Alors que l’art moderne occupait une place prépondérante dans le palmarès des expositions à succès de 2010, la diversité est de mise en 2011. Côté expositions artistiques, « Matisse, Cézanne, Picasso, l’aventure des Stein », au Grand Palais, a accueilli le plus grand nombre de visiteurs (515 000) tandis que le musée d’Orsay avec « Manet inventeur du Moderne » a attiré 470 300 amateurs (3e place) et « Beauté, morale et volupté dans l’Angleterre d’Oscar Wilde » 426 400 (5e place). Le musée du Louvre avec « Au royaume d’Alexandre le Grand» a séduit 270 000 visiteurs (9e place). Pour ce qui est des expositions pédagogiques — de durée plus importante — le Muséum d’Histoire naturelle a incité 803 000 curieux à cheminer « Dans l’ombre des dinosaures » (2e place) ou « Dans le sillage des requins » (6e place). Concernant l’art moderne, la biennale Photoquai (accès gratuit hors les murs du musée du quai Branly) a été visitée par 438 200 visiteurs (4e place), alors que l’exposition croisée « Paris, Delhi, Bombay » au centre Pompidou a été vue par 306 250 visiteurs (7ème place) et que l’exposition « Monumenta : Anish Kapoor » a attiré 277 700 amateurs (8ème place) dans la nef du Grand Palais.

Quelles clientèles pour les sites culturels ?

Un échantillon de la répartition français/étrangers en 2011 a été fourni par 22 sites parmi lesquels 9 ont transmis des données chiffrées sur les principales nationalités des touristes étrangers. Très logiquement, mais dans un ordre différent, les principales nationalités représentées dans les musées et monuments recoupent celles des arrivées hôtelières.Ainsi, les 6 sites suivants  : musée du Louvre, musée d’Orsay, tour Eiffel, Montparnasse56, musée des Arts décoratifs et musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme cumulent 20,6 millions d’entrée en 2011. Les Américains arrivent largement en tête avec 1,9 million de visiteurs (13,2 % des visiteurs étrangers) devant les Italiens avec 1,2 million de visiteurs (8,1 % des visiteurs étrangers) et les Espagnols avec 1,2 million de visiteurs (8 % des visiteurs étrangers).L’importance des nouveaux pays émetteurs se fait également sentir : les Brésiliens sont régulièrement classés parmi les premières clientèles des sites culturels majeurs de la capitale. C’est le cas de la tour Eiffel où, devançant les Allemands, ils se classent 5e.  C’est aussi celui du musée du Louvre où ils sont 2e, immédiatement derrière les Américains (Etats-Unis) avec 367 000 visiteurs. Les autres pays d’Amérique Latine et du Sud (hors Mexique) se positionnent en 4e position avec 325 000 visiteurs. Les Russes progressent eux aussi dans le classement des premières clientèles étrangères : 5e à la tour Montparnasse, 8e à la tour Eiffel, 11e  au musée du Louvre où leur nombre a progressé de +47,7 % en 2011 par rapport à 2010 (213 000 visiteurs). Enfin, les Chinois continuent leur progression constante dans certains sites comme le musée du Louvre (6e clientèle étrangère avec 306 000 visiteurs soit +40,2 % par rapport à 2010) et la tour Montparnasse56 où ils sont 1ers avec 167 000 visiteurs (+43,8 % par rapport à 2010). Enfin, la fréquentation australienne augmente significativement en 2011 : 7e position de la clientèle étrangère à la tour Eiffel, 9e position au musée d’Orsay (avec près de 100 000 visiteurs soit une augmentation 58 % par rapport à 2010). Au musée du Louvre, ils sont passés de la 5ème à la 3ème place avec 346 000 visiteurs soit une augmentation de 7,6 % par rapport à 2010.Retrouvez les tableaux et les données chiffrées détaillées en téléchargeant le communiqué.

Téléchargez le communiqué de presse


Contacts presse :Marie-Christine Rabot : mcrabot@parisinfo.com - 01 49 52 53 68Chloé Brézet : cbrezet@parisinfo.com - 01 49 52 53 34