Étude Congrès annuelle 2019 : l’année de la confirmation

C’est dans un contexte sans précédent, que l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris (OTCP) publie son étude annuelle. Cette 13ème édition est une nouvelle fois l’occasion de décoder les caractéristiques, l’évolution et le poids économique de cette filière, plus que jamais stratégique pour la capitale. Paris a accueilli en 2019 un total de 1 084 congrès (-9% / 2018) et 922 900 congressistes, soit une hausse de 4,6 %, parmi lesquels une majorité de français (+ 4,5% / 2018). | Publié le 09 juin 2020

Alt Text

Pour la deuxième année consécutive, l’International Congress and Convention Association (ICCA) a positionné Paris comme la destination la plus attractive pour les congrès internationaux. Avec 237 congrès internationaux répondant aux critères de l’ICCA* organisés en 2019 (contre 212 en 2018) Paris creuse l’écart avec Lisbonne (190) son nouveau dauphin loin devant Berlin (176) et Barcelone (156).

Nouveaux records de fréquentation et de retombées économiques

En 2019, le nombre de congressistes a atteint 922 900, un record depuis le lancement de cette étude (+ 4,6 % par rapport à 2018). Le nombre moyen de participants est passé de 740, en 2018, à 851 en 2019 (+ 15 %).

L’activité des congrès a généré en 2019 près de 1,48 milliard d’euros de retombées économiques soit 10 % de plus que l’année précédente, du jamais vu. Les congressistes étrangers ont dépensé en moyenne 359 € par jour pendant le congrès, contre 221 € pour les Français.

Toujours plus de Grands Congrès et une diversification des secteurs qui évolue

Autre progression importante, les grands congrès de 5 000 personnes et plus sont en augmentation de 34% et représentent désormais 4% du total des congrès organisés. Le secteur d’activité qui prédomine reste la médecine, qui concernent 32% des congrès à Paris, suivis des événements à thématique technologique (13%). Bien que hors podium, les congrès liés à l’écologie et à l’environnement marquent la plus grosse évolution avec +67% de congrès.

Perspectives pour les années à venir

Bien que l’année 2020 soit fortement impactée par le contexte mondial actuel, ces excellents résultats permettent d’envisager une reprise de l’activité, avec des congrès majeurs déjà confirmés pour l’année 2021 comme celui de la Société Européenne d’Oncologie Médicale (ESMO), pour la première fois à Paris.

« C’est l’engagement des professionnels du tourisme parisien à nos côtés qui fait de Paris une destination mondialement reconnue pour le secteur des congrès. C’est également cette énergie collective qui nous permet d’envisager un futur plus serein et de concevoir une ville toujours plus en phase avec les attentes de ses congressistes. Nous mettons également tout en œuvre pour les rassurer et que les mesures sanitaires soient respectées de tous, et partout » - Corinne Ménégaux, Directrice Générale de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris.

« Paris reste la capitale mondiale des congrès internationaux et nous sommes fiers de contribuer au renforcement de ce leadership. Si 2020 sera une année très difficile pour le secteur événementiel, nous sommes persuadés que les événements et les rencontres professionnelles seront l’un des moteurs de la reprise. C’est pourquoi nous travaillons avec l’ensemble des acteurs de la destination pour offrir à nos clients toutes les garanties nécessaires à leur venue. - Pablo Nakhlé Cerruti, Directeur Général de Viparis


Les chiffres clés :

* 3 congrès par jour en moyenne à Paris ;            
* 73 % des congrès ont une fréquence annuelle ;               
* Organisation principalement aux mois de novembre, juin, octobre et mars ;               
* Durée moyenne de 2,8 jours (2,9 jours pour les congrès internationaux et 2 jours pour les nationaux)
* 65 % de congrès sont sédentaires (toujours tenus à Paris ou en Île-de-France) ;         
* 53 % de congrès ont une participation internationale (au moins 20 % d’étrangers) ; 
* 62 % de congrès (680) réunissent moins de 500 congressistes et 4 % en rassemblent plus de 5 000 (43) ;         
* 39 % des événements sont organisés dans des lieux scientifiques et 35 % dans des centres de congrès (ces derniers ayant reçu 75 % des congressistes) ;          
* 260 lieux parisiens ont accueilli des congrès.

À propos de l’OTCP

Le Bureau des Congrès contribue activement à l'attractivité de la destination en informant et en accompagnant les associations, les fédérations et regroupements professionnels dans l’organisation de leurs événements à Paris. Fédérant les principaux acteurs parisiens du tourisme d'affaires, privés et publics, son équipe encourage et soutient les associations professionnelles qui souhaitent porter la candidature de Paris pour accueillir leur congrès ou tout autre événement.

En 2019, le Bureau des Congrès a suivi plus de 340 associations, fédérations ou établissements publics ayant un projet de congrès à Paris.

L'Observatoire économique du tourisme parisien recueille et analyse l'information statistique permettant de décrire l'activité touristique. Il s'attache à identifier et accompagner les nouvelles tendances du tourisme à Paris et mène des enquêtes permettant aux professionnels de se positionner au sein de leur secteur et de mieux répondre à la demande.

Carrefour de l'information touristique parisienne, l'Observatoire est une interface entre les professionnels du tourisme, le milieu universitaire mais également avec les journalistes. Il travaille en réseau avec d'autres villes européennes afin d'échanger sur les bonnes pratiques et positionner Paris dans la compétition touristique internationale.

Pour télécharger l’étude “L’activité des congrès à Paris en 2019” cliquez ICI