L’Office du Tourisme et des Congrès présente Un baromètre exclusif sur les perspectives du tourisme d’affaires à Paris

Selon un dispositif trimestriel, ce baromètre va permettre de mesurer le retour du tourisme d’affaires dans la capitale, estimé comme l’un des facteurs essentiels de la reprise. Il fait état des intentions de déplacements professionnels, de l’organisation d’évènements à Paris, et de l’impact de la crise du Covid19 sur le secteur à partir d’une étude réalisée sur 7 marchés prioritaires (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Etats-Unis, Chine). Cette première vague sera suivie de 3 autres d’ici la fin de l’année. | Publié le 16 juin 2020

Une intention de retour des voyageurs d’affaires à Paris relativement rapide

69% des voyageurs d’affaires interrogés prévoient un déplacement professionnel dans les 2 à 3 prochains mois.
L’appétence pour les déplacements professionnels demeure bien présente. 69% des voyageurs d’affaires interrogés prévoient un déplacement professionnel dans les 2 à 3 prochains mois et 12 % des répondants internationaux l’envisagent à Paris. Les Chinois (24%) arrivent en tête, suivi des Espagnols (16%).  33 % de déclarants français ont choisi Paris pour leur prochain voyage d’affaires, et pour certains (16%) dès cet été.

73% des voyages d’affaires dans les 3 mois sont envisagés pour une durée minimum de 3 jours et 2 nuits.
Malgré des budgets réduits et des consignes de déplacements restreintes pour les collaborateurs, notamment les Français (43 %), ou encore les Américains et les Chinois (42 % chacun), plus de la moitié (64%) des voyages d’affaires envisagés dans les 3 prochains mois, le seront sur une durée minimum de 3 jours et 2 nuits (73%).

Les différents résultats recueillis auprès de ce panel professionnel témoignent bien de la volonté des entreprises de reprendre rapidement le chemin des rencontres d’affaires, soit de façon « physique » comme précité, soit à court terme en créant des rendez-vous complémentaires virtuels (69% d’entre eux étudient cette alternative).  Le comportement de ces visiteurs et de leur société va s’adapter au fil de l’actualité, en tenant des ouvertures des frontières, du calendrier des événements du second semestre et des mesures sanitaires.

A noter aussi que plus des trois quarts (77%) des interrogés déclarent avoir déjà prolongé leur séjour affaires par un séjour loisir. C’est particulièrement le cas des Chinois, Américains, Italiens et Espagnols. Autant de signaux positifs pour la reprise de l’activité touristique.

Une reprise progressive des évènements professionnels favorisée par les réunions

41% des entreprises prévoient d’organiser prochainement un ou plusieurs événements à Paris.
Les entreprises (41%) prévoient d’organiser un ou plusieurs événements à Paris. C’est particulièrement le cas des Chinois (62 %) et des Italiens (42 %). Près des deux tiers (64 %) de ces événements auront lieu dans 2 à 4 mois. Un peu plus de la moitié de ces événements (53%) devraient compter entre 25 et 100 participants. Pour mémoire, en 2018, Paris et sa région avaient accueilli 109 000 réunions d’entreprises de plus de 50 participants.

60% des voyageurs d’affaires prévoient de se déplacer pour des réunions et des congrès.
C’est d’abord pour une réunion (34 %) que ces voyageurs d’affaires, particulièrement les Britanniques (46% d’entre eux), comptent se déplacer. Puis pour un congrès (26 %) avec une prédilection très forte des Allemands (54 %), et enfin pour un salon (12 %) dont l’intérêt est plus marqué chez les Italiens (28%). Spécificité française, les formations professionnelles, qui arrivent en seconde position des motifs de déplacements pour 25% des Français interrogés.

« Dans cette période de crise, il est plus que jamais nécessaire de suivre l’évolution du comportement des voyageurs d’affaires. Nous devons être dans une dynamique permanente et savoir nous réinventer sans cesse. Au même titre que pour le tourisme de loisir, il était primordial de mettre en place ce baromètre pour appréhender au mieux la reprise du tourisme et disposer d’un véritable outil de pilotage pour les acteurs de la filière. Nous sommes convaincus que le tourisme d’affaires, comptant à lui seul près de 50% des nuitées hôtelières, sera un des premiers moteurs de la reprise. » - Corinne Ménégaux, Directrice Générale de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris.

La réassurance sanitaire, une condition clé de la reprise

Les voyageurs d’affaires pensent (à 86%) que la crise aura un impact durable sur la politique des entreprises en matière d’organisation d’événements, que ces derniers seront moins nombreux (à 65%) et qu’ils intégreront des mesures de précaution sanitaire (57%). Au-delà de l’aspect budgétaire, les mises au norme sanitaires des lieux d’hébergement (81 %), des lieux de réunion (82 %) et des moyens de transports (81 %) sont les mesures les plus plébiscitées pour déclencher à nouveau les déplacements professionnels. D’où l’importance de la réassurance.

En lançant dès le mois dernier « Caring attitude », sa charte d’engagement destinée aux professionnels du tourisme parisien, ainsi qu’un parcours client de réassurance, l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris engage l’ensemble des acteurs de la filière à accueillir les visiteurs autour de valeurs communes et dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

« Les entreprises ont besoin de visibilité pour participer aux rencontres d’affaires, salons, conventions, ou pour organiser des événements d’entreprises ou des congrès. Les déplacements consécutifs de ces voyageurs d’affaires sont liés à ces anticipations. Les mesurer à travers ce baromètre est très utile pour les acteurs de la filière événementielle. » -Frédéric PITROU, Secrétaire Général d’Unimev - L’Union Française des Métiers de l’Evénement.

-Méthodologie- 

  • Questionnaire rapide (7 mn) sur les intentions de déplacements professionnels, l’organisations d’événements professionnels à Paris et l’impact de la pandémie de Covid19
  • 4 vagues : début juin, mi-août, mi-octobre et mi-décembre
  • 7 marchés interrogés : France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Etats-Unis, Chine
  • Profil des répondants :  les individus qui se sont déplacés dans le cadre de leur activité professionnelle soit à l’étranger (pour les marchés étrangers) soit hors de leur région (pour les français) au cours des deux dernières années.
  • 2840 répondants, 400 réponses par marchés

 

A propos de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris : https://www.parisinfo.com/

L’Office du Tourisme et des Congrès de Paris a été créé en 1971 à l’initiative conjointe de la Ville de Paris et de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris.  Il a pour mission d’accueillir et d’informer les visiteurs, de faire rayonner la capitale en France et à l’étranger, mais aussi d’accompagner les professionnels du tourisme parisiens. Les équipes travaillent également à renforcer l’attractivité de la destination en accompagnant les organisateurs d'événements majeurs à Paris.  #parisjetaime

L'Observatoire économique du tourisme parisien recueille et analyse l'information statistique permettant de décrire l'activité touristique. Il s'attache à identifier et accompagner les nouvelles tendances du tourisme à Paris et mène des enquêtes permettant aux professionnels de se positionner au sein de leur secteur et de mieux répondre à la demande.

Carrefour de l'information touristique parisienne, l'Observatoire est une interface entre les professionnels du tourisme, le milieu universitaire mais également avec les journalistes. Il travaille en réseau avec d'autres villes européennes afin d'échanger sur les bonnes pratiques et positionner Paris dans la compétition touristique internationale.