Le Tourisme à Paris - Chiffres clés 2006 (édition 2007)

A Paris, plus d’un salarié sur dix dépend directement de l’activité touristique de la capitale. Cette part progresse chaque année, portée par le dynamisme d’un secteur économique en pleine croissance. C’est dire l’importance de suivre les évolutions du secteur et de chiffrer ses performances. | Publié le 31 juillet 2017

Chiffres clés 2006 © OTCP

Œuvrer à une meilleure (re)connaissance du secteur touristique, permettre aux professionnels de replacer leur activité dans un contexte plus global et apporter une aide aux porteurs de projets, c’est le triple objectif que s’est fixé l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris en produisant « Le tourisme à Paris - Chiffres Clés 2006 ».
 
Par rapport aux publications précédentes, l’édition 2006 a été sensiblement enrichie : augmentation du nombre de pages, nouvelle maquette, nouvelles cartes, nouvelles données statistiques issues d’outils d’observation inédits et surtout, nouvelle partie consacrée à l’environnement concurrentiel de la destination. Ces améliorations permettent une vision plus fine de l’activité touristique et une meilleure compréhension des facteurs ayant contribué à faire de 2006 une excellente année.
 
En 2006, les différentes composantes de la demande touristique ont continué à croître : touristes d’affaires, de loisirs, Français, étrangers, clientèles moyen-courriers et long-courriers ont répondu présents. Dans le même temps, l’offre parisienne s’est développée avec l’ouverture ou la réouverture de nouveaux sites culturels (Musée du Quai Branly, Musée de l’Orangerie) et d’hôtels (l’Hôtel Fouquet’s Barrière par exemple). L’essor des techniques de yield management chez les transporteurs et les hôteliers et la meilleure segmentation des marchés lors des opérations de promotion menées par les professionnels du tourisme ont également permis à Paris de tirer profit d’une conjoncture internationale favorable.